Concert de Madonna à l’Olympia : manipulation ?

Scandale après le concert de Madonna le 26 juillet 2012 à l’Olympia !

Les vidéos fleurissent sur Youtube et Dailymotion, une horde de fans en larme lancent des bouteilles sur la scène en cours de démontage en hurlant des obscénité, levée de bouclier médiatico-politique (Jack Lang qui était présent en est tout ému, tout en reconnaissant que le concert était bon et le discours humain), on a même droit à un sondage sur Le Figaro pour demander si la pop star doit prendre sa retraite (ah bon ? On peut décider par sondage du droit d’une artiste à s’exprimer ?)

Mais qu’est-ce que c’est que ce binz ?

J’ai lu quelque part « les 2700 fans ont copieusement hué la Ciccone« . Bizarre, quand on veut casser un artiste on sort son vrai nom, comme pour le faire tomber de son piédestal. Et puis c’est bizarre 2700 fans qui huent leur idole. Ce n’est pas l’image que j’ai d’un fan, même déçu. En y regardant de plus près, on voit des dizaines de vidéos où des gens crient « remboursez » puis « salope » puis « shame on you ». Pas 2700, plutôt une douzaine, moins de 1% ! Deux ou trois cranes rasés font des bras d’honneur. Les vidéos sont squattées par des centaines de commentaires critiquant la chanteuse, précisant que c’est bien fait après sa vidéo montrant Marine Le Pen, rappelant souvent qu’il n’y a pas de honte à voter Front National (rapport avec le sujet siouplé ?), avec des reproches sur son comportement sexuel, sa morale, son âge. Qu’est-ce qui est visé en fait ?
Le droit de chanter à 53 ans ?
Le droit de coucher avec qui on veut ?
Le droit d’exprimer des opinions politiques quand on est chanteuse ?

Les prises de position de Madonna

Depuis le début de cette épidémie, Madonna s’est engagée dans la lutte contre le Sida. Elle se révolte contre la pauvreté en Afrique, la sécheresse, le réchauffement climatique.

Régulièrement elle combat par ses propos et ses actes la ségrégation liée aux préférences sexuelles.

Là où ça commence à grincer des dents c’est qu’elle critique la guerre de Bush en Irak en lui consacrant un album American Life

Plus récemment elle s’inquiète de la montée de l’extrême-droite et de l’intolérance en Europe, d’où le fameux clip qui passe en fond de Nobody knows me et qui montre des bouts de visage de Marine Le Pen alternés avec le visage de Madonna, Hitler, et Benoit XVI. Le Front National l' »attendait au tournant » si elle osait reproduire l’aventure en France. Dont acte. Surtout que le prochain concert a lieu trois semaines plus tard dans un fief convoité par le FN : la Cote d’Azur. Une bonne manif et quelques échauffourées autour du concert tomberaient bien à l’approche des municipales, où ce parti peut espérer plusieurs mairies. Est-ce que ce parti serait derrière la réaction des fans au concert de Madonna ?

Entre autres reproches sur ce concert, un discours teinté d’engagement politique qui aurait duré 10 minutes. Selon d’autres sources 7 minutes. Encore on joue un peu sur les durées pour dramatiser l’affaire. Où est le scandale qu’une artiste engagée que vous aimez prenne un peu de temps pour vous parler directement ? Un concert semi-privé, c’est l’occasion de sortir du gros show pour la foule des stades. Le public du 26 juillet était déjà là le 14 au Stade de France, ou en grande partie. Pourquoi donner la même chose aux mêmes gens deux semaines après ?

Le scandale c’est qu’une chanteuse qu’on voudrait voir dans un rôle de potiche donne son avis et demande de réfléchir ?

L’arnaque

La mezzanine et le balcon peuvent accueillir environ 700 personnes. Beaucoup d’invités qui n’ont pas payé (difficile de savoir combien). Mettons que 400 personnes aient payé environ 200 euros. Il reste donc environ 2000 personnes qui ont payé le prix minimal de 90 euros. Pas rien, mais pas « les sommes folles » dont on parle partout. Et les places les moins chères étaient aussi les meilleures, dans la fosse là où ça vit. On arrive à une recette de 200 000 €. Pas rien. Mais au milieu d’une tournée en stades de 70 000 personnes il faut tout adapter, le matériel ne tient pas forcément sur une petite scène, le régisseur a dû avoir un sacré casse-tête à gérer, et toute son équipe ! A l’arrivée le spectacle coûte presque aussi cher, la sono, la sécurité, et la salle mises à part, et les rentrées d’argent sont vingt fois moins importantes.

Certaines chorés ne peuvent pas forcément se faire sur une scène plus petite. Refaire une résidence en pleine tournée ? Faire des décors exprès ? Pas évident. Ca peut expliquer que le programme soit plus court. En partie. Il y a aussi des efforts de création, des chansons live au lieu des bandes sons de la tournée, la chanson « je t’aime moi non plus » de Gainsbourg reprise exprès.
Tout mis bout à bout, on peut facilement penser que ce spectacle était très déficitaire. Pour un coût annoncé d’un million d’euros, il n’y a sans doute pas la moitié de remboursé, même en comptant l’arrangement avec Youtube. Il s’agit bien d’un cadeau.

L’heure ? La durée ?
Ce n’est pas exceptionnel de faire un concert de moins de 50 minutes dans une petite salle. Plein d’artistes le font, Madonna comme les autres. Ca n’a jamais ému personne. Sans doute le show devait durer une heure. C’est ce qui était annoncé. Sans doute ce qui était prévu. Même super-star, en tournée il faut bien déléguer. Le régisseur est un simple salarié, mais c’est lui qui commande. Il rassemble les éléments techniques et d’organisation, et quand il donne une heure de début et de fin il faut obéir. Installation plus longue que prévu, ratés dans la retransmission sur Youtube, réservations de transport et d’hôtel pour plusieurs dizaines de personnes. Sans compte la législation du travail, souple dans ce domaine mais quand même. Si toute l’équipe est en train de travailler depuis l’aube, à un moment il faut bien laisser les gens dormir, sinon c’est des vies humaines qu’on risque ! Un scène c’est un chantier, il y a des grues et des chariots-élévateurs. Des roadies grimpent à 10 m de haut pour descendre des tonnes de lights. Le lendemain une autre équipe installe le spectacle suivant qu’il faut aussi respecter. Les chauffeurs poids-lourds doivent respecter leurs temps de conduite, les horaires pour traverser les agglomérations, etc..

Tout ça on ne le voit pas quand on gueule sur le net parce que tout est fait pour laisser les fans rêver, pas pour les déranger avec des détails techniques.

L’argument prix est bizarre. A écouter les commentaires, ce sont des gens très modestes qui se sont fait avoir. On trouve de plus en plus de concerts à plusieurs centaines d’euros. Vous avez le droit d’y aller si vous avez les moyens et que ça vous branche. N’allez pas vous plaindre que ça vous a ruiné sous prétexte que le concert est trop court. Un concert plus long vous aurait ruiné autant ! Mais vous pouvez aussi à quelques centaines de mètre découvrir de jeunes chanteuses pour un poignée d’euros dans une petite salle.

Et alors ?

Pourquoi laisser toujours les autres découvrir les jeunes talents.

Pourquoi consommer toujours sans prendre de risque les valeurs sures ?

Sures ?

Laisser un commentaire