Goldman et les objets

C’est beau les paroles de Jean-Jacques Goldman mais j’y pane que dalle.

Au début je me sentais toute petite et je n’osais pas le dire, mais finalement je m’aime bien alors j’ai décidé de me retrousser les manches et d’essayer de comprendre. Enfin les manches hein ? C’est vite dit parce que je n’en ai pas mais tant pis tu me suis, non ?

Et là j’ai trouvé un truc énooOOO°°rme !

Jean-Jacques Goldman ne finit pas ses phrases !

Il n’y a presque jamais de compléments dans ses titres. Alors déjà, à la fin du titre je suis paumée. Au milieu du refrain je panique, et le couplet je fais semblant de faire autre chose pour faire genre.

On ira

Non mais ho déjà en 5 lettres on est censé comprendre quoi ?

Mon rêve quand j’étais petite c’était d’aller sur la Lune. Alors moi toute bête je me dis : chouette ! la chanson elle va m’emmener sur la Lune 😀

Ben non même pas. Tu vois Jean-Jacques le problème c’est que tu m’as fait rêver et puis au bout du compte je suis déçue. Pourtant elle est belle la chanson, mais par exemple tu l’aurais appelée « On ira sur les routes » je n’aurais pas demandé la Lune tu vois ?

Je te donne

Pourtant j’aurais dû m’en douter. Tu m’avais fait le coup il y a 20 ans. « Je te donne »

Alors moi toute fofolle : « chouette Jean-Jacques il va me donner la Lune ! »

Rhooo Poufi t’es monomaniaque ma fille avec ta Lune ! Bon alors une rivière de diamant ça m’aurait suffit tu vois ?

Et non, même pas, tu me donne nos différences :/

Ben excuse-moi mais c’est typiquement le cadeau du racho qui cherche une excuse pour ne pas donner un diamant ou à la limite une lune, même petite. A la limite un premier Cartier, euuuh.. quartier je veux dire. La différence je l’ai déjà, je suis une boule. Tu crois que tout le monde est une boule ? Tu crois que c’est drôle ? Tu es obligé de remuer le couteau dans la plaie ?

Les choses

Et là j’ai compris !

En fait tu as un problème avec les objets. Alors tu ne veux pas les mettre en complément. Tu préfères les mettre en sujet. Je trop fière. Tu sais une boulette c’est une chose. Une chanson sur moi, rien que pour moi ? C’est vraiment trop trop chou 🙂

Sans moi tu n’es rien ? Ça, je suis bien d’accord, je suis indispensable. « Une femme-objet qui présente bien » comme tu dis si bien <3

Tu vois finalement ? Je ne t’en veux plus du tout pour la Lune.

Laisser un commentaire